L'expo à Roubaix

Les pavillons à l'exposition de Roubaix en 1939 (Parc Barbieux)


Les 14 pavillons roubaisiens sont : 

Le pavillon de l'Aisne, le pavillon de Seine-et-Marne, le pavillon des Vosges, le pavillon du Nord, le pavillon de la Somme, le pavillon du Pas-de-Calais, le pavillon de la Moselle, le pavillon de Meurthe-et-Moselle, le pavillon du Bas-Rhin, le pavillon de la Marne, le pavillon du Haut-Rhin, le pavillon des Ardennes, le pavillon de la Meuse et le pavillon de l'Oise.


La Porte d'Honneur du Centre Régional de jour (ci-dessus carte n° 22) 
et de nuit (ci-dessous carte n° 57) Architecte M. Agache



Cette construction aux larges développements dans laquelle M. D. Alfred Agache, urbaniste en chef du Centre Régional de Roubaix a modernisé le style du terroir, est, au seuil du Parc Barbieux, un grandiose vestibule en plein air.




Porte d'Honneur Vue intérieure (carte n° 25)


Le Palais des Industries Textiles


Vue d'ensemble de nuit (carte n° 53)



Fête de nuit sur le lac (carte n° 56)


La grotte du Parc Barbieux



Le lac des cygnes (qui existe toujours) avec ses jets d'eaux. Le petit toit en chaume est celui dit du champignon que l'on voit souvent dans l'autre direction avec le café La Laiterie.



Vue générale (carte n° 34), au premier plan la pièce d'eau dit lac des cygnes qui existe toujours, au deuxième plan le Pavillon de la Marne. A côté de ce Pavillon les constructions visibles sont toujours présentes en 2015.


Le pavillon de la Meuse



Pavillon de la Meuse (ci-dessus et ci-dessous carte n° 9) Architecte MM. Calley et Delangle



Trapu, solide et confortable, ce Foyer communal conçu par MM. Caley et Delangle, architectes départementaux, symbolise " La Meuse au rude climat, mais aux nobles souvenirs ? "

Ci-dessous deux vues intérieures du pavillon de la Meuse.




Pavillon de la Meurthe et Moselle



Pavillon de la Meurthe et Moselle


Œuvre de M. Vallin, architecte départemental, cette Maison lorraine présente une cour bien couverte, une galerie à arcades, une pergola fleurie et une terrasse pour les jeux des enfants.


Le pavillon de la Moselle



Pavillon de la Moselle (ci-dessus en photo originale et ci-dessous cartes n° 38 et n° 2) Architecte M. Le Chevallier





Le Pavillon de la Moselle est presque une reconstitution puisqu'il évoque assez fidèlement tout en tenant compte des nécessités de l'aménagement intérieur, la Porte des Allemands, l'un des plus célèbres monuments de la Lorraine. M. Lechevallier, architecte départemental, en a fait un " Foyer du Soldat ".


Le pavillon de la Marne



Pavillon de La Marne (carte n° 8) Architecte M. Beaumet


Une " Cave avec bar de dégustation ", c'est le sujet qu'a choisi M. Beaumet, architecte départemental, pour traduire la principale activité de la Marne. Il l'a traité avec élégance, distinction et fantaisie.


Pavillon de La Marne

Le pavillon du Pas-de-Calais




Pavillon du Pas-de-Calais (ci-dessus et ci-dessous carte n° 44) Architecte M. Quételart



Le Pavillon du Pas-de-Calais, dont l'auteur est M. Quetelart, a qui est dû également le Pavillon du Pas-de-Calais du Centre Régional à l'Exposition de Paris en 1937, destiné à accueillir une colonie de vacances au bord de la mer.




Le pavillon de la Somme



Pavillon de La Somme (ci-dessus et ci-dessous carte n° 23 La cour intérieure) Architecte M. Maneval



Dans l'esprit de M. Maneval, son architecte, le pavillon de la Somme représente une ferme picarde adaptée aux goûts et aux nécessités de l'époque. Une laiterie avec un foyer communal lui sera annexée.


Le pavillon de l'Oise



Pavillon de l'Oise



Pavillon de l'Oise (carte n° 35) Architecte M. Daboval


Le pavillon des Vosges




Le Pavillon des Vosges (ci-dessus et ci-dessous carte n° 7) Architecte M. Dangla



Lorsque vous avez fait une longue randonnée sur les cimes bleues des Vosges, tout imprégné de l'âpre et du tonique parfum qu'exhalent les sapinières, ne vous serait-il pas agréable de rencontrer soudain un gai " Centre de Tourisme " comme celui-là.


Le Pavillon des Vosges (carte n° 40) Architecte M. Gaillemin

Le pavillon du Bas-Rhin


Pavillon du Bas-Rhin (photo originale et carte n° 64 ci-dessous) Architecte Monsieur Hablot



Deux demi-rotondes aux larges baies, entourant un préau couvert surmonté d'un pignon et d'un toit parfaitement alsaciens. Voici la pratique et gracieuse Ecole de plein air de M. Paul Hablot, architecte du département du Bas-Rhin.


Le pavillon de l'Aisne



Le Pavillon de l'Aisne (carte n° 6 ci-dessus et carte n° 42 ci-dessous) Architectes MM. Laurent et Guindez



MM. Laurent et Guindez, architectes départementaux, ont transposé dans un harmonieux modernisme les traditions de l'architecture régionale : le beffroi, le clocheton et le pignon dentelé.


Le Pavillon de l'Aisne - Foyer Social

Le pavillon de Seine et Marne




Le Pavillon de Seine-et-Marne (carte n° 43) Architecte M. Verdeaux


La Seine-et-Marne, département agricole est l'un des " greniers de la France ", est synthétisé par ce charmant castel dans lequel M. Verdeaux, architecte réunit les caractéristiques architecturales d'Ile-de-France.


Pavillon de Seine et Marne



Le pavillon des Ardennes






Le Pavillon des Ardennes ci-dessus et ci-dessous (carte n° 65 La Maison forestière) Architecte M. Le Masson



Le département des Ardennes, possède une des plus vieilles forêts du monde. Cette maison forestière due au talent de Le Masson, architecte départemental, est construite entièrement en matériaux du pays.




Le pavillon du Nord






Pavillon du Nord de nuit (carte n° 52) Architecte M. Gaillard


Pour synthétiser un département comme le Nord, puissant à la fois par la densité exceptionnelle de sa population et par son potentiel industriel, ce pavillon robuste, équilibré, illustre un modernisme sûr mais discret, encore qu'inspiré du style flamand. Il est l'œuvre de M. Gaillard, architecte départemental.


Pavillon du Nord (carte n° 24)



Le pavillon du Haut-Rhin



Pavillon du Haut-Rhin (carte n° ?0) Architecte M. Muller


Cette bâtisse présente un double escalier qui rappelle celui de la vieille Mairie de Mulhouse, avec son toit pointu, son clocheton et ses lucarnes comme on en voit à Colmar ! Cette construction est due à M. Muller architecte départemental.